Quelques astuces pour apprendre à dessiner un visage

Où partir en vacances en soleil ? nos idées de destinations
novembre 5, 2019
Partir un an à l’étranger : comment bien préparer son voyage ?
novembre 5, 2019

Que ce soit dans un portrait, ou dans une œuvre mettant en valeur une personne, le visage constitue l’élément fondamental où chaque coup de crayon est déterminant. Il est dans ce cas normal si les dessinateurs amateurs pensent que dessiner un visage est loin d’être une partie de plaisir. Respect des proportions, ombrage, rendre un regard plus expressif… sont d’autant des contraintes qu’on doit surpasser. Voici donc quelques astuces pour apprendre à dessiner un visage réaliste.

Créer un visage à partir d’un rien : chaque partie du visage son repère

Dans un contexte où personne ne dispose d’une faculté de vision globale innée, il est toujours indispensable d’avoir des repères fiables avant de commencer par les détails. Pour ce faire, il convient de dessiner une sphère sachant que le crâne peut être comparé de loin à celle-ci. On doit par la suite tracer des marqueurs de divisions, soit un trait vertical au milieu de la sphère, puis des lignes horizontales. Ces marqueurs vont alors faciliter davantage la visualisation dudit visage.

La première ligne horizontale servira de repère pour dessiner les yeux. Mais avant d’y procéder, il convient d’abord de dessiner un second trait horizontal qui va scinder en deux parties la partie inférieure du cercle. Ce trait va alors créer un point d’intersection (lorsqu’il croise la ligne verticale) sur lequel on doit dessiner la base du nez. Par la suite, on doit tracer un troisième axe horizontal qui divisera en deux le quart inférieur de la sphère. Le but étant d’y dessiner correctement la bouche tout en s’assurant que le bas de la lèvre inférieure épouse ce troisième trait horizontal.

On peut maintenant procéder au dessin des yeux qui doit se faire au niveau de l’axe horizontal qui divise en deux le cercle. De par et d’autres de ce trait, on doit créer deux cercles, correspondant aux orbites des yeux, sur le haut desquels sont succinctement marqué les sourcils. Puis, à l’intérieur de chaque cercle doit être tracée la forme de base des yeux (forme d’amende). Après cela, il convient de dessiner chaque iris à l’intérieur duquel se trouve la pupille, c’est-à-dire le cercle se trouvant au centre de l’œil.

Pour ce qui est des oreilles, la partie inférieure de chacune d’elle doit se retrouver au même niveau que la base du nez et la partie supérieure au niveau des sourcils. Après, on n’a plus qu’à dessiner le cou, les cheveux, le menton, la mâchoire ainsi que quelques détails basiques. Maintenant que tous les repères sont en place, on peut désormais affiner un peu plus le visage.

Reproduire un visage à partir d’un modèle

Si la création d’une personne imaginaire requiert plus d’imagination et de créativité, dessiner un portrait à partir d’un modèle réel ou d’une photographie nécessite plus d’observation. Le but étant de reproduire chaque élément tout en faisant en sorte à ce que sa proportion se rapproche parfaitement celle de l’original. Pour la reproduction d’un visage, l’illustrateur doit observer minutieusement et précisément la forme du visage, des yeux, du nez, de la bouche… avant de procéder à la délimitation des contours. Sinon, celui-ci peut également dresser un quadrillage afin de reproduire de la manière la plus fidèle le visage. Afin que le portrait soit plus réaliste et pour apporter plus de volume à chaque partie du visage, on doit en effet jouer la lumière et les ombres.

Quelques repères essentiels à prendre en considération

Que l’on souhaite créer un visage imaginaire ou créer un portrait à partir d’un modèle, on doit toujours faire en sorte à ce que chaque proportion du visage ou du modèle soit respecté fidèlement. Pour apprendre à dessiner correctement un visage plus réaliste, il existe de nombreux repères fondamentaux que les dessinateurs doivent connaître par cœur : prolongement de l’écart des yeux en direction de la bouche, le triangle que forme la base du nez avec le coin extérieur des yeux, le triangle que forme le bout du menton et la base des narines, la distance entre le coin de l’œil et la base de l’oreille, la distance qui sépare les deux yeux doit correspondre à la largeur d’un œil imaginaire… Une fois tous ces repères appréhendés, il ne reste plus qu’à peaufiner les tracés pour la reproduction des détails essentiels.